Cette sortie du CAC 40 d'un des fleurons industriels français avait été anticipé par plusieurs analystes, tant le groupe a souffert ces derniers temps en Bourse, du fait de la crise financière qu'il traverse.

Peugeot faisait partie de l'indice vedette de la Bourse de Paris

depuis la création de ce dernier, fin 1987.

Les derniers changements dans le CAC 40 dataient de décembre 2011, quand le groupe de matériel électrique Legrand avait succédé à la société de gestion d'eau et déchets Suez Environnement.

Le Conseil scientifique des indices fonde ses décisions sur deux critères majeurs, la taille du capital flottant (capital négociable en Bourse) et le nombre d'échanges enregistrés sur les titres.

Au sein du Next-20, considéré comme l'anti-chambre du CAC 40, Peugeot rejoindra l'équipementier aéronautique français Zodiac Aerospace, qui remplace le groupe d'électronique de défense Thales.

Enfin, parmi les entrants dans le SBF 120, indice plus élargi que le CAC 40, figurent la société française de biotechnologies NicOx, le groupe de maison de retraites Medica et le semencier Vilmorin.

En sortent, le groupe informatique Bull, Ciments français (filiale du groupe italien de matériaux de construction Italcementi) et le groupe de services à l'environnement et de recyclage des métaux Derichebourg.

Trends.be avec Belga

Cette sortie du CAC 40 d'un des fleurons industriels français avait été anticipé par plusieurs analystes, tant le groupe a souffert ces derniers temps en Bourse, du fait de la crise financière qu'il traverse. Peugeot faisait partie de l'indice vedette de la Bourse de Paris depuis la création de ce dernier, fin 1987. Les derniers changements dans le CAC 40 dataient de décembre 2011, quand le groupe de matériel électrique Legrand avait succédé à la société de gestion d'eau et déchets Suez Environnement. Le Conseil scientifique des indices fonde ses décisions sur deux critères majeurs, la taille du capital flottant (capital négociable en Bourse) et le nombre d'échanges enregistrés sur les titres. Au sein du Next-20, considéré comme l'anti-chambre du CAC 40, Peugeot rejoindra l'équipementier aéronautique français Zodiac Aerospace, qui remplace le groupe d'électronique de défense Thales. Enfin, parmi les entrants dans le SBF 120, indice plus élargi que le CAC 40, figurent la société française de biotechnologies NicOx, le groupe de maison de retraites Medica et le semencier Vilmorin. En sortent, le groupe informatique Bull, Ciments français (filiale du groupe italien de matériaux de construction Italcementi) et le groupe de services à l'environnement et de recyclage des métaux Derichebourg. Trends.be avec Belga