Selon le Voka, l'impact sur les entreprises est limité. Les entreprises situées à Bruxelles et en périphérie peuvent connaître quelques soucis mais elles se sont préparées. "Des réunions ou rendez-vous ont été déplacés ou annulés et des travailleurs ont pu travailler de chez eux", explique M. Maertens. Dans le reste de la Flandre, l'impact est minimal. "Il s'agit principalement d'une grève du secteur public", souligne-t-il encore. Le Voka déplore que le citoyen est une nouvelle fois touché par cette action. "Les métros, les bus, les écoles, les crèches ne fonctionnent pas ou peu aujourd'hui", regrette M. Maertens.

Selon le Voka, l'impact sur les entreprises est limité. Les entreprises situées à Bruxelles et en périphérie peuvent connaître quelques soucis mais elles se sont préparées. "Des réunions ou rendez-vous ont été déplacés ou annulés et des travailleurs ont pu travailler de chez eux", explique M. Maertens. Dans le reste de la Flandre, l'impact est minimal. "Il s'agit principalement d'une grève du secteur public", souligne-t-il encore. Le Voka déplore que le citoyen est une nouvelle fois touché par cette action. "Les métros, les bus, les écoles, les crèches ne fonctionnent pas ou peu aujourd'hui", regrette M. Maertens.