"L'opération n'entraîne pas d'atteinte à la concurrence sur le territoire national, à l'exception de la zone d'Ajaccio en Corse", a indiqué l'Autorité, dans un communiqué en précisant: "Pour prévenir les atteintes à la concurrence, Burger King résiliera un contrat de franchise à Ajaccio".

Le groupe Bertrand, actionnaire majoritaire de Burger King France, avait annoncé fin septembre qu'il ouvrait "des négociations exclusives" pour acquérir Quick auprès de Qualium Investissement (groupe Caisse des dépôts et consignations) et faire passer les restaurants Quick sous la bannière de l'Américain Burger King. L'opération devrait faire de Burger King le numéro deux du marché de la restauration rapide en France, derrière McDonald's.

Début octobre, l'agence de notation Moody's avait jugé "positif" ce projet de rachat. "Burger King France anime sur le territoire français un réseau de trente restaurants à l'enseigne Burger King dont dix sont détenus en propre et vingt sont exploités par des franchisés (...) Le groupe Quick anime un réseau de quatre cent cinq établissements de restauration rapide en France dont la très grande majorité est exploitée en franchise", rappelle l'Autorité de la concurrence dans son communiqué.

Quick (19.000 collaborateurs) a réalisé l'an dernier 1,029 milliard d'euros de chiffre d'affaires, dont 818 millions d'euros en France. Aucun chiffre n'a encore été avancé sur le montant de l'opération.

"L'opération n'entraîne pas d'atteinte à la concurrence sur le territoire national, à l'exception de la zone d'Ajaccio en Corse", a indiqué l'Autorité, dans un communiqué en précisant: "Pour prévenir les atteintes à la concurrence, Burger King résiliera un contrat de franchise à Ajaccio".Le groupe Bertrand, actionnaire majoritaire de Burger King France, avait annoncé fin septembre qu'il ouvrait "des négociations exclusives" pour acquérir Quick auprès de Qualium Investissement (groupe Caisse des dépôts et consignations) et faire passer les restaurants Quick sous la bannière de l'Américain Burger King. L'opération devrait faire de Burger King le numéro deux du marché de la restauration rapide en France, derrière McDonald's. Début octobre, l'agence de notation Moody's avait jugé "positif" ce projet de rachat. "Burger King France anime sur le territoire français un réseau de trente restaurants à l'enseigne Burger King dont dix sont détenus en propre et vingt sont exploités par des franchisés (...) Le groupe Quick anime un réseau de quatre cent cinq établissements de restauration rapide en France dont la très grande majorité est exploitée en franchise", rappelle l'Autorité de la concurrence dans son communiqué. Quick (19.000 collaborateurs) a réalisé l'an dernier 1,029 milliard d'euros de chiffre d'affaires, dont 818 millions d'euros en France. Aucun chiffre n'a encore été avancé sur le montant de l'opération.