"Nous avons reçu beaucoup de soutien de nos actionnaires, sans la moindre pression", a souligné M. Feist mardi, au début d'une visite de trois jours à Toronto (Canada).

"Nous avons reçu beaucoup de soutien de la part de nos actionnaires, tant privés (outre l'OTPP, l'Australien Macquarie) que public (l'Etat belge). Immédiatement après les attentats, ils ont confirmé leur plein soutien. 'Fais ce que tu as à faire', ont-ils dit, sans mettre la moindre pression", insiste le patron de Brussels Airport. Ce soutien confirme notamment le plan d'investissement d'un milliard d'euros d'ici 2025 qui doit notamment donner lieu à un renouvellement du hall des départs en un "terminal du futur" ou à l'extension de la jetée A, qui devrait s'avérer nécessaire d'ici 2022-2023.

"Nous avons reçu beaucoup de soutien de nos actionnaires, sans la moindre pression", a souligné M. Feist mardi, au début d'une visite de trois jours à Toronto (Canada)."Nous avons reçu beaucoup de soutien de la part de nos actionnaires, tant privés (outre l'OTPP, l'Australien Macquarie) que public (l'Etat belge). Immédiatement après les attentats, ils ont confirmé leur plein soutien. 'Fais ce que tu as à faire', ont-ils dit, sans mettre la moindre pression", insiste le patron de Brussels Airport. Ce soutien confirme notamment le plan d'investissement d'un milliard d'euros d'ici 2025 qui doit notamment donner lieu à un renouvellement du hall des départs en un "terminal du futur" ou à l'extension de la jetée A, qui devrait s'avérer nécessaire d'ici 2022-2023.