La semaine dernière, Brussels Airlines avait déjà décidé de réduire les fréquences de vol entre le 2 et le 14 mars sur un certain nombre de liaisons vers le nord de l'Italie afin de limiter l'impact économique négatif sur ses activités. "Comme la demande globale changeante sur les marchés européens et principalement en Italie se poursuit", la compagnie aérienne belge se dit contrainte d'étendre ces mesures.

La compagnie souligne qu'elle continue de desservir toutes ses destinations en Italie, malgré la réduction des fréquences de vols.

Les passagers dont le vol est annulé sont contactés et réservés sur d'autres vols ou peuvent choisir de se faire rembourser intégralement s'ils ne souhaitent plus voyager.

La semaine dernière, Brussels Airlines avait déjà décidé de réduire les fréquences de vol entre le 2 et le 14 mars sur un certain nombre de liaisons vers le nord de l'Italie afin de limiter l'impact économique négatif sur ses activités. "Comme la demande globale changeante sur les marchés européens et principalement en Italie se poursuit", la compagnie aérienne belge se dit contrainte d'étendre ces mesures. La compagnie souligne qu'elle continue de desservir toutes ses destinations en Italie, malgré la réduction des fréquences de vols. Les passagers dont le vol est annulé sont contactés et réservés sur d'autres vols ou peuvent choisir de se faire rembourser intégralement s'ils ne souhaitent plus voyager.