Lufthansa estime qu'Eurowings est bien équipée pour intégrer d'autres compagnies aériennes. "En Europe, il y a beaucoup d'entreprises qui sont trop petites pour survivre et trop grandes pour disparaître", estime Carsten Spohr.

Différentes formes de collaborations sont possibles, du leasing aux participations ou fusions. "En cas de consolidation, nous devons être prêts", poursuit Carsten Spohr.

Lufthansa possède 45% des actions de Brussels Airlines et dispose depuis des années d'une option lui permettant de mettre la main sur les actions restantes. Une décision à ce sujet est attendue d'ici octobre.

Si la décision d'une reprise totale de Brussels Airlines se confirmait, elle serait suivie d'une intégration dans Eurowings, selon Carsten Spohr.

Ce n'est pas la première fois que l'on évoque la possibilité de voir la compagnie aérienne belge, née sur les cendres de la Sabena, intégrer la filiale Eurowings.