Le dossier est important pour Brussels Airlines car elle transportait et ramenait la majorité des anciens passagers de Thomas Cook vers leur destination de voyage, soit 800.000 sièges par an.

On ne sait pas encore si Wamos s'adressera à Brussels Airlines. Il n'y a pas encore eu de contacts, vendredi, entre les deux parties.

Brussels Airlines rappelle qu'elle reste active sur le marché des loisirs. "Nous continuons à servir les vacanciers belges et sommes ouverts à des partenariats", dit-on chez la compagnie.

La compagnie n'a pas attendu les derniers développements de ces dernières semaines pour remplacer les passagers perdus. Un accord a été conclu avec Sunweb pour élargir la collaboration existante. Cela compensera en partie les pertes liées à Thomas Cook.