Les pilotes avaient proposé, en réponse au plan de restructuration de Brussels Airlines, de réduire de 45% leurs salaires jusqu'en 2023. Une proposition accueillie froidement par la direction.

Frappée de plein fouet par la crise du coronavirus, la compagnie Brussels Airlines a annoncé le 12 mai un plan de restructuration qui menace jusqu'à 1.000 emplois au sein de la compagnie aérienne, soit 25% du personnel.

Les pilotes avaient proposé, en réponse au plan de restructuration de Brussels Airlines, de réduire de 45% leurs salaires jusqu'en 2023. Une proposition accueillie froidement par la direction. Frappée de plein fouet par la crise du coronavirus, la compagnie Brussels Airlines a annoncé le 12 mai un plan de restructuration qui menace jusqu'à 1.000 emplois au sein de la compagnie aérienne, soit 25% du personnel.