Brussels Airlines avait annoncé mi-octobre que la compagnie allemande utiliserait dès l'été 2018 plusieurs de ses appareils pour des vols entre l'Allemagne et l'Amérique du Nord. Il s'agit d'une première étape dans la collaboration renforcée entre les deux entreprises, qui font donc toutes deux partie du même groupe.

Les destinations sont désormais connues et les réservations peuvent être effectuées. Il s'agit de trois nouvelles routes d'Eurowings vers les Etats-Unis au départ de Düsseldorf, qui seront lancées en même temps que la saison estivale: New York, Miami et Port Myers. S'y ajoutent en outre, dès fin avril-début mai, les liaisons, déjà existantes, vers Cancun (Mexique) et la République dominicaine, qui sont actuellement assurées par SunExpress.

Brussels Airlines utilisera dans ce cadre deux avions Airbus A340 qu'elle a reçus du groupe Lufthansa et un A330. Ce dernier appareil fait partie des sept modèles rénovés du genre que la compagnie belge attend en 2018 et 2019. "Il y en a un dont nous n'avons pas immédiatement besoin. C'est la raison pour laquelle il volera temporairement pour Eurowings avant de revenir vers nous ultérieurement", y précise-t-on.

Brussels Airlines restera l'"opérateur technique", c'est-à-dire qu'elle fournira les appareils, l'équipage, et s'occupera de l'entretien des avions, qui seront basés à Düsseldorf et qui porteront les couleurs de la société germanique. La commercialisation des vols revient d'ailleurs à cette dernière.

Brussels Airlines avait annoncé mi-octobre que la compagnie allemande utiliserait dès l'été 2018 plusieurs de ses appareils pour des vols entre l'Allemagne et l'Amérique du Nord. Il s'agit d'une première étape dans la collaboration renforcée entre les deux entreprises, qui font donc toutes deux partie du même groupe. Les destinations sont désormais connues et les réservations peuvent être effectuées. Il s'agit de trois nouvelles routes d'Eurowings vers les Etats-Unis au départ de Düsseldorf, qui seront lancées en même temps que la saison estivale: New York, Miami et Port Myers. S'y ajoutent en outre, dès fin avril-début mai, les liaisons, déjà existantes, vers Cancun (Mexique) et la République dominicaine, qui sont actuellement assurées par SunExpress. Brussels Airlines utilisera dans ce cadre deux avions Airbus A340 qu'elle a reçus du groupe Lufthansa et un A330. Ce dernier appareil fait partie des sept modèles rénovés du genre que la compagnie belge attend en 2018 et 2019. "Il y en a un dont nous n'avons pas immédiatement besoin. C'est la raison pour laquelle il volera temporairement pour Eurowings avant de revenir vers nous ultérieurement", y précise-t-on. Brussels Airlines restera l'"opérateur technique", c'est-à-dire qu'elle fournira les appareils, l'équipage, et s'occupera de l'entretien des avions, qui seront basés à Düsseldorf et qui porteront les couleurs de la société germanique. La commercialisation des vols revient d'ailleurs à cette dernière.