PQ Licensing SA, la société qui chapeaute la chaîne de boulangerie-table d'hôte Le Pain Quotidien, compte, depuis la fin septembre, un nouvel actionnaire en la personne de Bruno Caron. Cet entrepreneur français, président-fondateur du groupe alimentaire Norac, spécialisé dans les sandwichs, viennoiseries et crêpes fourrées, a en effet racheté les parts du fonds américain Prentice Capital. Ce dernier possédait quelque 9 % du capital de la société belge, dont le siège opérationnel est situé à New York.

Classé 321ème fortune de France par le magazine Challenges, le nouvel actionnaire est un grand collectionneur d'art contemporain. Il s'intéressait depuis longtemps, a-t-on appris, au Pain Quotidien. Bruno Caron vient non seulement de racheter la participation du fonds américain mais aussi de recapitaliser, pour un montant non communiqué, la société afin d'être au même niveau dans le capital que les autres actionnaires belges. Qui sont : Vincent Herbert (son CEO), Jean-Marie Laurent Josi (CEO de Cobepa et président du conseil d'administration de PQ Licensing SA), Raymond Vaxelaire (ex-GIB), Bart Van Vooren et Toni Vandewalle (les fondateurs de D'Light, distributeurs des marques Quicksilver et O'Neil) et Emiel Lathouwers (ex-A.S. Adventure). Ces six personnes détiennent une part comprise entre 12 et 15 %. A noter qu'Alain Coumont, le fondateur de l'enseigne, est également toujours un actionnaire minoritaire.

L'arrivée de Bruno Caron comme nouveau partenaire et administrateur de l'entreprise devrait permettre à l'enseigne, qui compte quelque 180 points de vente dans le monde (essentiellement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni), d'accélérer son développement en France, et plus particulièrement à Paris où elle ne dispose encore "que" de six établissements. D'ici la fin février, trois nouveaux restaurants ouvriront leurs portes dans la capitale française, dont une aux Galeries Lafayette, a-t-on encore appris.

Sandrine Vandendooren