Le groupe pétrolier britannique a aussi annoncé mardi une charge de 2,6 milliards au quatrième trimestre, essentiellement pour des dépréciations dans l'activité amont (exploration et production) ainsi que pour des frais de restructuration.

BP a blâmé "l'impact de la forte baisse des cours du pétrole et du gaz" sur son activité amont, même si cela a été compensé par de bons résultats dans l'aval (raffinage, pétrochimie...).

Comme ses concurrents, BP a commencé à réduire la voilure face à la chute des cours, en réduisant ses investissements et ses effectifs. Le groupe prévoit environ 4.000 suppressions de postes - déjà annoncées - parmi ses employés et sous-traitants en 2016 dans l'amont ainsi que jusqu'à 3.000 supplémentaires dans l'aval d'ici la fin de 2017.

"Nous continuons à agir rapidement pour nous adapter et rééquilibrer BP face à un environnement changeant", a déclaré Bob Dudley, le directeur général du groupe.

"Nous faisons de bons progrès pour gérer et réduire nos coûts et nos dépenses en capitaux, tout en maintenant des opérations sûres et fiables, et en continuant à investir de façon disciplinée dans notre portefeuille futur", a-t-il assuré.

Le bénéfice sous-jacent ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks) a été divisé par deux en 2015 à 5,9 milliards de dollars. Au seul quatrième trimestre, il a chuté à 196 millions contre 2,24 milliards un an plus tôt.

Le groupe pétrolier britannique a aussi annoncé mardi une charge de 2,6 milliards au quatrième trimestre, essentiellement pour des dépréciations dans l'activité amont (exploration et production) ainsi que pour des frais de restructuration.BP a blâmé "l'impact de la forte baisse des cours du pétrole et du gaz" sur son activité amont, même si cela a été compensé par de bons résultats dans l'aval (raffinage, pétrochimie...).Comme ses concurrents, BP a commencé à réduire la voilure face à la chute des cours, en réduisant ses investissements et ses effectifs. Le groupe prévoit environ 4.000 suppressions de postes - déjà annoncées - parmi ses employés et sous-traitants en 2016 dans l'amont ainsi que jusqu'à 3.000 supplémentaires dans l'aval d'ici la fin de 2017."Nous continuons à agir rapidement pour nous adapter et rééquilibrer BP face à un environnement changeant", a déclaré Bob Dudley, le directeur général du groupe."Nous faisons de bons progrès pour gérer et réduire nos coûts et nos dépenses en capitaux, tout en maintenant des opérations sûres et fiables, et en continuant à investir de façon disciplinée dans notre portefeuille futur", a-t-il assuré.Le bénéfice sous-jacent ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks) a été divisé par deux en 2015 à 5,9 milliards de dollars. Au seul quatrième trimestre, il a chuté à 196 millions contre 2,24 milliards un an plus tôt.