Vranken-Pommery Monopole, groupe fondé par le Belge Paul-François Vranken, a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 6 %, à 57,7 millions d'euros au premier trimestre, a annoncé l'entreprise jeudi dans un communiqué.

La branche "Champagne", qui représente la majeure partie des activités de Vranken-Pommery, a vu son chiffre d'affaires progresser de 9,4 %, à 48,5 millions d'euros. "La branche d'activité du Champagne connaît un bon début d'année, notamment dans les réseaux traditionnels, souligne l'entreprise dans son communiqué. L'export connaît historiquement une saisonnalité plus forte, et les tendances sur cette période ne peuvent être extrapolées en année pleine."

Le chiffre d'affaires de la branche "Vins des Sables et de Provence" a, elle, reculé de 8,9 %, à 9,2 millions d'euros. Cette baisse au premier trimestre "est uniquement liée à un décalage d'opérations auprès de la grande distribution et devrait être majoritairement compensée au premier semestre. La stratégie d'amélioration du mix au profit du développement des ventes des marques des domaines Listel et du Château La Gordonne se poursuit."

"Les premières tendances de l'exercice confortent le groupe Vranken-Pommery Monopole dans ses perspectives de croissance d'activité et de marge opérationnelle", note encore celui-ci.

Coté sur Nyse Euronext Bruxelles et Paris, Vranken-Pommery Monopole est le deuxième acteur en Champagne. Il est contrôlé à 0,08 % directement par Paul-François Vranken, à 70,89 % par CHC (holding contrôlé par le patron belge), en plus des 28,24 % du capital entre les mains du public et du 0,8 % en auto-contrôle (répartition au 31 décembre 2009).

On y retrouve les marques Vranken, Pommery, Lafitte ou encore Heidsieck & Co Monopole.

Trends.be

Vranken-Pommery Monopole, groupe fondé par le Belge Paul-François Vranken, a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 6 %, à 57,7 millions d'euros au premier trimestre, a annoncé l'entreprise jeudi dans un communiqué.La branche "Champagne", qui représente la majeure partie des activités de Vranken-Pommery, a vu son chiffre d'affaires progresser de 9,4 %, à 48,5 millions d'euros. "La branche d'activité du Champagne connaît un bon début d'année, notamment dans les réseaux traditionnels, souligne l'entreprise dans son communiqué. L'export connaît historiquement une saisonnalité plus forte, et les tendances sur cette période ne peuvent être extrapolées en année pleine."Le chiffre d'affaires de la branche "Vins des Sables et de Provence" a, elle, reculé de 8,9 %, à 9,2 millions d'euros. Cette baisse au premier trimestre "est uniquement liée à un décalage d'opérations auprès de la grande distribution et devrait être majoritairement compensée au premier semestre. La stratégie d'amélioration du mix au profit du développement des ventes des marques des domaines Listel et du Château La Gordonne se poursuit.""Les premières tendances de l'exercice confortent le groupe Vranken-Pommery Monopole dans ses perspectives de croissance d'activité et de marge opérationnelle", note encore celui-ci.Coté sur Nyse Euronext Bruxelles et Paris, Vranken-Pommery Monopole est le deuxième acteur en Champagne. Il est contrôlé à 0,08 % directement par Paul-François Vranken, à 70,89 % par CHC (holding contrôlé par le patron belge), en plus des 28,24 % du capital entre les mains du public et du 0,8 % en auto-contrôle (répartition au 31 décembre 2009).On y retrouve les marques Vranken, Pommery, Lafitte ou encore Heidsieck & Co Monopole.Trends.be