Confronté aux accidents liés à des airbags produits par le japonais Takata, le constructeur allemand s'est tourné vers un autre système. Celui-ci ne semble cependant pas plus fiable, puisque la NHTSA pointe un risque d'explosion.

Nissan avait déjà dû rappeler 300.000 véhicules récemment pour les mêmes raisons.

Confronté aux accidents liés à des airbags produits par le japonais Takata, le constructeur allemand s'est tourné vers un autre système. Celui-ci ne semble cependant pas plus fiable, puisque la NHTSA pointe un risque d'explosion. Nissan avait déjà dû rappeler 300.000 véhicules récemment pour les mêmes raisons.