Mega World a succédé à Blokker en Belgique. L'homme d'affaires néerlandais, Dirk Bron, a repris la chaîne et ses 670 employés et l'a convertie en une filiale à prix cassés. La société a cependant connu des difficultés financières durant la crise du coronavirus. Le syndicat chrétien ACV Puls a déposé plainte contre Dirk Bron, qui fait face aux Pays-Bas à une procédure pour fraude.

Le CEO Rudy Claes se montre, lui, confiant dans le fait d'obtenir la protection contre les créanciers. Il a présenté un plan de relance mettant l'accent sur le contrôle des coûts. Les fermetures de magasins ou les licenciements ne sont pas au menu de ce plan. "Nous avons besoin des 119 enseignes", assure-t-il. Les efforts seront donc mis sur la politique de prix, la gamme de produits et les loyers. Aucun effort ne sera demandé au personnel.

Les syndicats s'interrogeaient cette semaine sur des transferts d'argent vers Monaco. Rudy Claes clarifie la situation. "Les paiements effectués à l'égard d'un fournisseur monégasque sont tout à fait légaux et s'inscrivent dans une relation commerciale classique. Des bons de commande et factures ont réellement été émis pour ces livraisons. Les autorités compétentes peuvent y jeter un oeil."

Le groupe Mega World a entre-temps lui-même intenté une procédure contre l'ancien propriétaire de la chaîne. "Il y a des éléments qui n'ont pas été mentionnés dans la vente", a confié Rudy Claes.

Mega World a succédé à Blokker en Belgique. L'homme d'affaires néerlandais, Dirk Bron, a repris la chaîne et ses 670 employés et l'a convertie en une filiale à prix cassés. La société a cependant connu des difficultés financières durant la crise du coronavirus. Le syndicat chrétien ACV Puls a déposé plainte contre Dirk Bron, qui fait face aux Pays-Bas à une procédure pour fraude. Le CEO Rudy Claes se montre, lui, confiant dans le fait d'obtenir la protection contre les créanciers. Il a présenté un plan de relance mettant l'accent sur le contrôle des coûts. Les fermetures de magasins ou les licenciements ne sont pas au menu de ce plan. "Nous avons besoin des 119 enseignes", assure-t-il. Les efforts seront donc mis sur la politique de prix, la gamme de produits et les loyers. Aucun effort ne sera demandé au personnel. Les syndicats s'interrogeaient cette semaine sur des transferts d'argent vers Monaco. Rudy Claes clarifie la situation. "Les paiements effectués à l'égard d'un fournisseur monégasque sont tout à fait légaux et s'inscrivent dans une relation commerciale classique. Des bons de commande et factures ont réellement été émis pour ces livraisons. Les autorités compétentes peuvent y jeter un oeil." Le groupe Mega World a entre-temps lui-même intenté une procédure contre l'ancien propriétaire de la chaîne. "Il y a des éléments qui n'ont pas été mentionnés dans la vente", a confié Rudy Claes.