La société d'investissement Temasek, basée à Singapour, est celle qui a injecté le plus de fonds. Open Philanthropy Project, Khosla Ventures et Horizons Ventures ont également apporté leur pierre à l'édifice, selon Impossible Foods, qui ne souhaite pas communiquer davantage de détails financiers.

En tenant compte de cette dernière levée de fonds, la start-up a déjà amassé 250 millions de dollars. Une somme qui sera probablement utilisée pour financer ses projets d'expansion, selon l'analyse du site internet d'information américain Business Insider.

Impossible Foods produit de la viande à partir de plantes, dont l'empreinte écologique est bien moindre que celle de la viande d'animaux, explique l'entreprise. L'un des ingrédients principaux du hamburger, son produit phare, est la léghémoglobine de soja, une protéine qui contient du fer. Cette molécule est naturellement présente dans chaque plante et dans chaque animal.

En juillet, Impossible Foods, qui emploie 200 personnes, a reçu un brevet pour cette utilisation de la léghémoglobine dans la "viande" végétarienne.

Les hamburgers ne sont actuellement disponibles que dans une cinquantaine de restaurants aux Etats-Unis.

La société d'investissement Temasek, basée à Singapour, est celle qui a injecté le plus de fonds. Open Philanthropy Project, Khosla Ventures et Horizons Ventures ont également apporté leur pierre à l'édifice, selon Impossible Foods, qui ne souhaite pas communiquer davantage de détails financiers. En tenant compte de cette dernière levée de fonds, la start-up a déjà amassé 250 millions de dollars. Une somme qui sera probablement utilisée pour financer ses projets d'expansion, selon l'analyse du site internet d'information américain Business Insider. Impossible Foods produit de la viande à partir de plantes, dont l'empreinte écologique est bien moindre que celle de la viande d'animaux, explique l'entreprise. L'un des ingrédients principaux du hamburger, son produit phare, est la léghémoglobine de soja, une protéine qui contient du fer. Cette molécule est naturellement présente dans chaque plante et dans chaque animal. En juillet, Impossible Foods, qui emploie 200 personnes, a reçu un brevet pour cette utilisation de la léghémoglobine dans la "viande" végétarienne. Les hamburgers ne sont actuellement disponibles que dans une cinquantaine de restaurants aux Etats-Unis.