"Le bilan est positif, malgré une année difficile pour le tourisme", relève le ministre René Collin, présent mardi à Han-sur-Lesse pour y dévoiler les chiffres du tourisme wallon durant l'été 2016.

"Le climat nous joue souvent des tours, la crise économique est toujours là, et nous sommes dans un contexte psychologique particulier après les dramatiques attentats qui ont frappé Bruxelles et les pays voisins." Une importante majorité d'acteurs touristiques wallons (76%) se disent satisfaits ou très satisfaits de la fréquentation du public durant ces deux mois de vacances.

Sur le plan de l'hébergement, on observe un statu quo par rapport à 2015 avec des taux d'occupation de l'ordre de 70%. Particulièrement tributaires de la météo, les campings enregistrent une diminution de 5% tandis que les centres de tourisme social progressent de 9,5% et les hébergements de terroir de 5,6%. La clientèle se compose essentiellement de néerlandophones (34% de Néerlandais, 33% de Flamands).

"Ces chiffres doivent être nuancés dans la mesure où ils doivent encore s'enrichir des données de la dernière semaine du mois d'août, dont un superbe week-end", précise le ministre Collin.