Des remous provoqués aussi par l'endettement élevé (164 millions d'euros fin 2019) de LC&M, le holding privé d'Arnaud Lagard...

Des remous provoqués aussi par l'endettement élevé (164 millions d'euros fin 2019) de LC&M, le holding privé d'Arnaud Lagardère ( à gauche sur la photo). Attaqué de toutes parts et menacé par Amber Capital, premier actionnaire du groupe Lagardère, LC&M vient de recevoir le soutien de Bernard Arnault ( à droite). Moyennant un investissement aux alentours des 100 millions d'euros, le patron de LVMH fait son entrée à hauteur de 25 % dans le holding. A noter que c'est dans LC&M que sont logés les 7,26 % des parts de Lagardère qui, via le statut en commandite, lui permettent de contrôler le groupe créé par son père.