Ces résultats couvrent une période allant du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, soit bien avant le début de la crise diplomatique entre le Qatar et plusieurs autres pays du Golfe.

L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Yémen, l'Egypte et les Maldives ont annoncé le 5 juin rompre toute relation diplomatique avec l'émirat gazier, accusé de soutenir le terrorisme.

Les répercussions ont été immédiates: Qatar Airways s'est vue retirer sa licence par l'Autorité de l'aviation civile saoudienne et des dizaines de vols de la compagnie qatarie ont été annulés au départ et à l'arrivée à Doha.

"Nos résultats annuels reflètent à nouveau le succès de notre expansion et notre stratégie de croissance", s'est félicité dans un communiqué le directeur général de Qatar Airways Akbar al-Baker.

Les bénéfices nets ont connu une augmentation de 21,7% à 540 millions de dollars (482 millions d'euros), selon le communiqué, alors que les recettes de la compagnie ont augmenté de 10% à 10,6 milliards de dollars (0,8 mds d'euros).

La crise avec les pays voisins du Qatar pourrait cependant faire plonger la compagnie aérienne dans une période d'incertitude.

Ces résultats couvrent une période allant du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, soit bien avant le début de la crise diplomatique entre le Qatar et plusieurs autres pays du Golfe. L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Yémen, l'Egypte et les Maldives ont annoncé le 5 juin rompre toute relation diplomatique avec l'émirat gazier, accusé de soutenir le terrorisme.Les répercussions ont été immédiates: Qatar Airways s'est vue retirer sa licence par l'Autorité de l'aviation civile saoudienne et des dizaines de vols de la compagnie qatarie ont été annulés au départ et à l'arrivée à Doha."Nos résultats annuels reflètent à nouveau le succès de notre expansion et notre stratégie de croissance", s'est félicité dans un communiqué le directeur général de Qatar Airways Akbar al-Baker.Les bénéfices nets ont connu une augmentation de 21,7% à 540 millions de dollars (482 millions d'euros), selon le communiqué, alors que les recettes de la compagnie ont augmenté de 10% à 10,6 milliards de dollars (0,8 mds d'euros). La crise avec les pays voisins du Qatar pourrait cependant faire plonger la compagnie aérienne dans une période d'incertitude.