Sur son site internet, l'enseigne, dont le siège est situé à Ath (Hainaut) et qui comptait encore plusieurs magasins, explique avoir été contrainte par la crise sanitaire à arrêter définitivement ses activités.

Selon la CNE, Belgique Loisirs emploie encore une petite cinquantaine de travailleurs. Belgique Loisirs était une filiale de France Loisirs.

Le club de lecture, dont le modèle était déjà en difficultés depuis des années, a souffert de la crise sanitaire. France Loisirs, en grandes difficultés, a fait l'objet d'une reprise fin 2021. Une reprise très partielle qui n'a concerné qu'une petite partie des magasins et ne comprenait pas la filiale belge Belgique Loisirs.

Sur son site internet, l'enseigne, dont le siège est situé à Ath (Hainaut) et qui comptait encore plusieurs magasins, explique avoir été contrainte par la crise sanitaire à arrêter définitivement ses activités. Selon la CNE, Belgique Loisirs emploie encore une petite cinquantaine de travailleurs. Belgique Loisirs était une filiale de France Loisirs. Le club de lecture, dont le modèle était déjà en difficultés depuis des années, a souffert de la crise sanitaire. France Loisirs, en grandes difficultés, a fait l'objet d'une reprise fin 2021. Une reprise très partielle qui n'a concerné qu'une petite partie des magasins et ne comprenait pas la filiale belge Belgique Loisirs.