L'annonce a été faite en présence de la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, qui s'est dite satisfaite d'être parvenue à un équilibre entre la possibilité pour les Bruxellois d'utiliser la 4G d'une part et la protection de la santé de la population d'autre part.

Proximus, la filiale de Belgacom, avait lancé un premier réseau 4G en Belgique en novembre 2012. Bruxelles a dû toutefois patienter en raison d'un cadre législatif plus strict en vigueur en Région bruxelloise.

Fin janvier, le Parlement bruxellois a adopté l'ordonnance autorisant le déploiement de la 4G dans la capitale. Celle-ci prévoyait une norme cumulative d'émissions de 6 volts/mètre. "Dès que le gouvernement bruxellois publiera les arrêtés d'exécution, Proximus pourra poursuivre le déploiement du réseau 4G, sous la nouvelle norme", a précisé Belgacom mardi.

L'annonce a été faite en présence de la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, qui s'est dite satisfaite d'être parvenue à un équilibre entre la possibilité pour les Bruxellois d'utiliser la 4G d'une part et la protection de la santé de la population d'autre part. Proximus, la filiale de Belgacom, avait lancé un premier réseau 4G en Belgique en novembre 2012. Bruxelles a dû toutefois patienter en raison d'un cadre législatif plus strict en vigueur en Région bruxelloise. Fin janvier, le Parlement bruxellois a adopté l'ordonnance autorisant le déploiement de la 4G dans la capitale. Celle-ci prévoyait une norme cumulative d'émissions de 6 volts/mètre. "Dès que le gouvernement bruxellois publiera les arrêtés d'exécution, Proximus pourra poursuivre le déploiement du réseau 4G, sous la nouvelle norme", a précisé Belgacom mardi.