Abstraction faite de la plus-value de 46 millions d'euros réalisée au 2e trimestre 2014 sur la vente de bâtiments et de l'impact des filiales déconsolidées, les revenus du groupe ont baissé de 1,1 % par rapport à l'année passée.

Pour le deuxième trimestre de 2014, l'EBITDA du groupe Belgacom s'élève à 491 millions d'euros, soit une hausse en glissement annuel de 61 millions EUR ou de 14 %.

Durant cette période, l'opérateur historique a élargi sa base de clients dans les cartes postpaid (+98.000 pour atteindre 3,957 millions de cartes mobiles), dans les abonnements à Belgacom TV (+30.000 abonnements pour un total de 1.525.000 de clients), dans les lignes internet fixes (+12.000 soit 1,705 million de clients) et dans le 4-play (+12.000 ménages soit une base de 368.000 clients). "La croissance de notre base de clients dans le domaine de la TV, de l'internet et en particulier du mobile, combinée à notre stratégie tarifaire disciplinée, a donné lieu à des évolutions positives en termes de chiffres d'affaires tant pour les segments Consumer qu'Enterprise", a commenté Dominique Leroy, CEO de Belgacom.

Abstraction faite de la plus-value de 46 millions d'euros réalisée au 2e trimestre 2014 sur la vente de bâtiments et de l'impact des filiales déconsolidées, les revenus du groupe ont baissé de 1,1 % par rapport à l'année passée. Pour le deuxième trimestre de 2014, l'EBITDA du groupe Belgacom s'élève à 491 millions d'euros, soit une hausse en glissement annuel de 61 millions EUR ou de 14 %. Durant cette période, l'opérateur historique a élargi sa base de clients dans les cartes postpaid (+98.000 pour atteindre 3,957 millions de cartes mobiles), dans les abonnements à Belgacom TV (+30.000 abonnements pour un total de 1.525.000 de clients), dans les lignes internet fixes (+12.000 soit 1,705 million de clients) et dans le 4-play (+12.000 ménages soit une base de 368.000 clients). "La croissance de notre base de clients dans le domaine de la TV, de l'internet et en particulier du mobile, combinée à notre stratégie tarifaire disciplinée, a donné lieu à des évolutions positives en termes de chiffres d'affaires tant pour les segments Consumer qu'Enterprise", a commenté Dominique Leroy, CEO de Belgacom.