Dans l'actualité des entreprises, BASF a chuté de plus de 5% après les commentaires pessimistes de son CEO lors d'un événement industriel en Allemagne. Selon Martin Bruedermueller, BASF peinera à maintenir ses marges bénéficiaires à niveau en raison de la hausse des coûts de l'énergie et de la détérioration de son pouvoir de fixation des prix. Il a également souligné que la demande est sous pression en raison de la détérioration du pouvoir d'achat des ménages. Cet avertissement du premier groupe chimique mondial a plombé l'ensemble du secteur, y compris Solvay du côté belge.

Sur Euronext Bruxelles, UCB (+1,5%) a échappé à la tendance baissière.

Hors du Bel 20, Tessenderlo (+2,7%) a échappé à la chute des valeurs chimiques grâce à la révision à la hausse de ses prévisions. Le groupe table désormais sur un excédent brut d'exploitation en hausse de 10% en 2022 grâce à la forte demande de son segment produits agricoles.

Du côté des baisses, la stratégie d'Umicore (-8%) axée sur un plan d'investissement de 5 milliards d'euros a reçu un accueil glacial des marchés.

Recticel (-7,4%) a connu une troisième séance noire consécutive.

Dans l'actualité des entreprises, BASF a chuté de plus de 5% après les commentaires pessimistes de son CEO lors d'un événement industriel en Allemagne. Selon Martin Bruedermueller, BASF peinera à maintenir ses marges bénéficiaires à niveau en raison de la hausse des coûts de l'énergie et de la détérioration de son pouvoir de fixation des prix. Il a également souligné que la demande est sous pression en raison de la détérioration du pouvoir d'achat des ménages. Cet avertissement du premier groupe chimique mondial a plombé l'ensemble du secteur, y compris Solvay du côté belge.Sur Euronext Bruxelles, UCB (+1,5%) a échappé à la tendance baissière.Hors du Bel 20, Tessenderlo (+2,7%) a échappé à la chute des valeurs chimiques grâce à la révision à la hausse de ses prévisions. Le groupe table désormais sur un excédent brut d'exploitation en hausse de 10% en 2022 grâce à la forte demande de son segment produits agricoles.Du côté des baisses, la stratégie d'Umicore (-8%) axée sur un plan d'investissement de 5 milliards d'euros a reçu un accueil glacial des marchés.Recticel (-7,4%) a connu une troisième séance noire consécutive.