Sur les huit premiers mois de l'année, le nombre de faillites a connu une baisse de 1,3%, avec 6.998 cas. C'est en Région bruxelloise (+15,44%) et dans les provinces de Limbourg (+6,3%), Brabant flamand (+2,5%) et Luxembourg (+5,6%) que l'augmentation a été la plus importante. La Flandre (-4,25%) et la Wallonie (-7%) ont dans leur ensemble enregistré moins de faillites. Ce sont les secteurs de la construction (1.271) et de l'Horeca (1.222) qui ont été les plus touchés.

Au total, 14.515 postes ont été supprimés depuis le 1er janvier, une baisse de 13,1% par rapport aux huit premiers mois de l'an dernier. Il s'agit d'un plus bas depuis 2009.

Graydon explique un été plus calme par une activité moins importante des tribunaux. Quelque 358 entreprises y ont été déclarées en faillite en août, pour 492 l'an dernier à la même époque. "La pause estivale de certains tribunaux joue probablement un rôle et la tendance sera vraisemblablement corrigée en septembre", selon Kobe Verheyen, porte-parole de Graydon.

Sur les huit premiers mois de l'année, le nombre de faillites a connu une baisse de 1,3%, avec 6.998 cas. C'est en Région bruxelloise (+15,44%) et dans les provinces de Limbourg (+6,3%), Brabant flamand (+2,5%) et Luxembourg (+5,6%) que l'augmentation a été la plus importante. La Flandre (-4,25%) et la Wallonie (-7%) ont dans leur ensemble enregistré moins de faillites. Ce sont les secteurs de la construction (1.271) et de l'Horeca (1.222) qui ont été les plus touchés.Au total, 14.515 postes ont été supprimés depuis le 1er janvier, une baisse de 13,1% par rapport aux huit premiers mois de l'an dernier. Il s'agit d'un plus bas depuis 2009. Graydon explique un été plus calme par une activité moins importante des tribunaux. Quelque 358 entreprises y ont été déclarées en faillite en août, pour 492 l'an dernier à la même époque. "La pause estivale de certains tribunaux joue probablement un rôle et la tendance sera vraisemblablement corrigée en septembre", selon Kobe Verheyen, porte-parole de Graydon.