En tout 31 personnes liées de près ou de loin à ExxonMobil figurent sur le listing belge. La multinationale est d'ailleurs très présente dans les Bahamas Leaks, comptant 573 sociétés offshores sur les 175.888 révélées dans l'affaire. Parmi celles-ci quelques 39 ont des liens avec la Belgique.

Dans toutes ces sociétés, plusieurs administrateurs sont systématiquement domiciliés dans le royaume et toujours à Machelen, souligne Le Soir.

Pour l'une d'entre elles, Mobil Petroleum Overseas Company Limited, 17 personnes belges ou résidant en Belgique y ont occupé des fonctions (président, trésorier, contrôleur ou administrateur) entre 2007 et 2014.

Une autre société liée à ExxonMobil en Belgique, Zeebrugge LNG Trading Company Limited, a été constitué deux semaines avant la signature d'un contrat il y a dix ans avec Qatar Petroleum et Fluxys pour réserver de la capacité au terminal de Zeebruges.

Le porte-parole d'ExxonMobil a réagi en affirmant que le groupe "respectait scrupuleusement toutes les lois et règlements, et se conforme à ses obligations fiscales."