"Je me demande s'il est socialement responsable de pouvoir voler jusque Barcelone pour 30 euros. Personnellement, je pense qu'on ne devrait pas." Les sociétés à bas coûts comme EasyJet, Vueling et Transavia ont connu cette année une croissance inattendue du nombre de leurs passagers à Schiphol.

Le patron de l'aéroport préférerait voir augmenter la fréquence et la rapidité des trains à destination de Paris, Londres et Berlin. "Si nous avions moins de vols si courts depuis Schiphol, nous pourrions avoir plus de vols long courriers."

L'aéroport néerlandais est l'hôte de la conférence durant trois jours "Airports Going Green", qui vise à inciter les aéroports à collaborer afin d'être plus durables.