Le hall des départs était surchargé vendredi vers 09h00. Beaucoup de gens s'en remettent aux panneaux d'information ou demandent des informations aux collaborateurs de l'aéroport pour savoir si leur vol est annulé. De longues files d'attente se sont formées devant Aviapartner.

Des bouteilles d'eau ont été distribuées aux passagers en attente. La nuit dernière, 300 passagers ont dû se trouver une place dans l'aéroport pour y passer la nuit. Le nombre de vols annulés est passé de 18 en début de matinée à 42.

Brussels Airport conseille aux passagers de s'informer via le site de l'aéroport (https://www.brusselsairport.be/en/lostbaggage) pour contrôler si leur vol est traité par Aviapartner.

Aviapartner est avec Swissport un des deux prestataires des compagnies opérant à Zaventem pour charger et décharger les bagages en soute. Cette grève intervient à la veille d'un week-end de chassés-croisés dans l'aéroport bruxellois. La fin des vacances scolaires aux Pays-Bas voisins coïncide en effet avec le début de celles des élèves belges.

Le hall des départs était surchargé vendredi vers 09h00. Beaucoup de gens s'en remettent aux panneaux d'information ou demandent des informations aux collaborateurs de l'aéroport pour savoir si leur vol est annulé. De longues files d'attente se sont formées devant Aviapartner. Des bouteilles d'eau ont été distribuées aux passagers en attente. La nuit dernière, 300 passagers ont dû se trouver une place dans l'aéroport pour y passer la nuit. Le nombre de vols annulés est passé de 18 en début de matinée à 42. Brussels Airport conseille aux passagers de s'informer via le site de l'aéroport (https://www.brusselsairport.be/en/lostbaggage) pour contrôler si leur vol est traité par Aviapartner. Aviapartner est avec Swissport un des deux prestataires des compagnies opérant à Zaventem pour charger et décharger les bagages en soute. Cette grève intervient à la veille d'un week-end de chassés-croisés dans l'aéroport bruxellois. La fin des vacances scolaires aux Pays-Bas voisins coïncide en effet avec le début de celles des élèves belges.