L'équipe de l'après-midi devrait encore travailler cette semaine mais selon le délégué ACV, Louis Van Heddeghem, l'équipe de fin de journée ne veut pas travailler.

"Les travailleurs se concertent avec la direction. Ils ont peur de commencer au même endroit où travaillait la première équipe. La direction a toutefois désinfecté la zone ce matin", dit-il.

En fermant l'usine la semaine prochaine, la direction entend circonscrire les cas. "S'il y a encore des cas, ils sortiront dans les neuf jours. Nous pourrons alors recommencer le 6 décembre." Le porte-parole de l'usine n'a pas pu être joint.

L'équipe de l'après-midi devrait encore travailler cette semaine mais selon le délégué ACV, Louis Van Heddeghem, l'équipe de fin de journée ne veut pas travailler. "Les travailleurs se concertent avec la direction. Ils ont peur de commencer au même endroit où travaillait la première équipe. La direction a toutefois désinfecté la zone ce matin", dit-il. En fermant l'usine la semaine prochaine, la direction entend circonscrire les cas. "S'il y a encore des cas, ils sortiront dans les neuf jours. Nous pourrons alors recommencer le 6 décembre." Le porte-parole de l'usine n'a pas pu être joint.