Après les attentats, le ministre de l'Emploi Kris Peeters avait indiqué que les entreprises pouvaient utiliser le chômage temporaire si leur personnel ne pouvait travailler en raison de la situation. Près de 600 employeurs ont fait appel à cette mesure. On ignore pour l'instant le nombre de dossiers acceptés.

La plupart des demandes émanent des secteurs du nettoyage, de la construction et de l'horeca.

Après les attentats, le ministre de l'Emploi Kris Peeters avait indiqué que les entreprises pouvaient utiliser le chômage temporaire si leur personnel ne pouvait travailler en raison de la situation. Près de 600 employeurs ont fait appel à cette mesure. On ignore pour l'instant le nombre de dossiers acceptés.La plupart des demandes émanent des secteurs du nettoyage, de la construction et de l'horeca.