Après les rumeurs de fusion avec Gilead, le labo britannique poursuit seul son expansion et rachète Alexion, une biotech américaine invitée ...

Après les rumeurs de fusion avec Gilead, le labo britannique poursuit seul son expansion et rachète Alexion, une biotech américaine invitée par un de ses actionnaires, le Fonds Elliott, à s'accrocher à un partenaire. Pour 39 milliards de dollars (une prime de 45% sur le cours le jour de l'annonce), Astra-Zeneca met la main sur un segment très particulier: les maladies rares et orphelines, spécialité de la biotech de Boston. Très active aussi dans l'immunothérapie, Alexion dispose d'un pipeline de 11 molécules prometteuses en développement ainsi que du Soliris, un blockbuster (5 milliards de dollars de ventes annuelles) indiqué dans le traitement de certaines maladies liées à l'hémoglobine.