Le groupe britannique a annoncé dans un communiqué qu'il allait publier les détails de cette entrée sur le marché le 20 septembre. Des spéculations à propos d'une telle manoeuvre allaient bon train depuis quelques temps déjà pour l'entreprise plus que centenaire (créée en 1913).

Elle devrait consister notamment en la vente d'actions de la part de ses actuels propriétaires, le fonds italien Investindustrial et des investisseurs koweïtiens. Le constructeur allemand Daimler, qui possède 4,9% des parts, devrait rester actionnaire, a précisé Aston Martin.

Le groupe avait annoncé récemment sa volonté de construire une série de 25 exemplaires de sa légendaire DB5, la mythique voiture qui apparaît dans le film Goldfinger en 1964, où le rôle de James Bond est tenu par Sean Connery.

Le groupe britannique a annoncé dans un communiqué qu'il allait publier les détails de cette entrée sur le marché le 20 septembre. Des spéculations à propos d'une telle manoeuvre allaient bon train depuis quelques temps déjà pour l'entreprise plus que centenaire (créée en 1913). Elle devrait consister notamment en la vente d'actions de la part de ses actuels propriétaires, le fonds italien Investindustrial et des investisseurs koweïtiens. Le constructeur allemand Daimler, qui possède 4,9% des parts, devrait rester actionnaire, a précisé Aston Martin. Le groupe avait annoncé récemment sa volonté de construire une série de 25 exemplaires de sa légendaire DB5, la mythique voiture qui apparaît dans le film Goldfinger en 1964, où le rôle de James Bond est tenu par Sean Connery.