L'annonce de cette augmentation de capital est intervenue après la publication par Argenx de résultats positifs pour une étude de phase 3 de l'anticorps efgartigimod, dans le cadre du traitement de patients souffrant de myasthénie, une maladie caractérisée par une rupture de la jonction neuro-musculaire. L'annonce de ces résultats a propulsé l'action ArgenX de près de 30% mardi.

L'annonce de cette augmentation de capital est intervenue après la publication par Argenx de résultats positifs pour une étude de phase 3 de l'anticorps efgartigimod, dans le cadre du traitement de patients souffrant de myasthénie, une maladie caractérisée par une rupture de la jonction neuro-musculaire. L'annonce de ces résultats a propulsé l'action ArgenX de près de 30% mardi.