L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a atteint 2,2 milliards de dollars, contre 1,7 milliard le trimestre précédent et 927 millions un an auparavant, essentiellement grâce à l'augmentation des expéditions d'acier (+5,1%) et à la hausse des prix du minerai de fer transporté par mer (+21%), a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice opérationnel s'est, lui, élevé à 1,6 milliard par rapport à 0,8 milliard au dernier trimestre 2016.

"Je suis satisfait des résultats du premier trimestre, qui reflètent la dynamique positive du marché qui avait été prévue ainsi que les progrès que nous accomplissons en interne pour renforcer notre activité. Pour la période à venir, nous prévoyons que les conditions de marché resteront globalement stables au deuxième trimestre. Alors que ces signes sont encourageants, l'industrie sidérurgique reste impactée par les importations déloyales dans un grand nombre de nos principaux marchés et nous espérons que davantage de progrès seront accomplis dans la mise en place de solutions commerciales nécessaires", a indiqué le CEO d'ArcelorMittal, l'Indien Lakshmi Mittal.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a atteint 2,2 milliards de dollars, contre 1,7 milliard le trimestre précédent et 927 millions un an auparavant, essentiellement grâce à l'augmentation des expéditions d'acier (+5,1%) et à la hausse des prix du minerai de fer transporté par mer (+21%), a indiqué le groupe dans un communiqué. Le bénéfice opérationnel s'est, lui, élevé à 1,6 milliard par rapport à 0,8 milliard au dernier trimestre 2016. "Je suis satisfait des résultats du premier trimestre, qui reflètent la dynamique positive du marché qui avait été prévue ainsi que les progrès que nous accomplissons en interne pour renforcer notre activité. Pour la période à venir, nous prévoyons que les conditions de marché resteront globalement stables au deuxième trimestre. Alors que ces signes sont encourageants, l'industrie sidérurgique reste impactée par les importations déloyales dans un grand nombre de nos principaux marchés et nous espérons que davantage de progrès seront accomplis dans la mise en place de solutions commerciales nécessaires", a indiqué le CEO d'ArcelorMittal, l'Indien Lakshmi Mittal.