"Au cours des 4 dernières années, ArcelorMittal a dû relever les défis de la crise financière mondiale et de la crise de la zone euro qui a suivi. Le groupe a notamment dû prendre des mesures visant à adapter son empreinte opérationnelle aux nouveaux besoins du marché. Les mesures qui ont été prises ont été difficiles pour les personnes concernées, mais elles étaient indispensables pour nous protéger, compte tenu des difficultés actuelles rencontrées en Europe", explique ArcelorMittal.

"Plus du tiers de l'acier d'ArcelorMittal est produit en Europe, ce qui prouve l'importance de cette région pour le groupe. Nous nous engageons à maintenir un futur durable en Europe", ajoute le géant de la sidérurgie.

Les travailleurs d'ArcelorMittal Liège sont en grève depuis jeudi matin pour une durée de 24 heures. L'action s'inscrit dans le cadre d'une journée européenne de mobilisation initiée par IndustriAll Europe. "Nous sommes très inquiets de la stratégie d'ArcelorMittal qui ne montre pas d'intérêt à investir en Europe", avait notamment indiqué jeudi matin Linda Rackham, porte-parole d'IndustriAll Europe. "Nous constatons une inquiétude croissante due à la fragilisation de la base industrielle d'ArcelorMittal. Cette journée de mobilisation vise à exprimer la solidarité des travailleurs et des sous-traitants d'ArcelorMittal. Chaque pays organise des actions selon sa propre culture."

"Au cours des 4 dernières années, ArcelorMittal a dû relever les défis de la crise financière mondiale et de la crise de la zone euro qui a suivi. Le groupe a notamment dû prendre des mesures visant à adapter son empreinte opérationnelle aux nouveaux besoins du marché. Les mesures qui ont été prises ont été difficiles pour les personnes concernées, mais elles étaient indispensables pour nous protéger, compte tenu des difficultés actuelles rencontrées en Europe", explique ArcelorMittal. "Plus du tiers de l'acier d'ArcelorMittal est produit en Europe, ce qui prouve l'importance de cette région pour le groupe. Nous nous engageons à maintenir un futur durable en Europe", ajoute le géant de la sidérurgie. Les travailleurs d'ArcelorMittal Liège sont en grève depuis jeudi matin pour une durée de 24 heures. L'action s'inscrit dans le cadre d'une journée européenne de mobilisation initiée par IndustriAll Europe. "Nous sommes très inquiets de la stratégie d'ArcelorMittal qui ne montre pas d'intérêt à investir en Europe", avait notamment indiqué jeudi matin Linda Rackham, porte-parole d'IndustriAll Europe. "Nous constatons une inquiétude croissante due à la fragilisation de la base industrielle d'ArcelorMittal. Cette journée de mobilisation vise à exprimer la solidarité des travailleurs et des sous-traitants d'ArcelorMittal. Chaque pays organise des actions selon sa propre culture."