Grâce à ces chiffres en croissance, Anvers (deuxième port européen) enregistre des résultats plus solides que Rotterdam et Hamburg, les premier et troisième ports du nord de l'Europe occidentale.

Le trafic de conteneurs a terminé l'année à 9,6 millions d'équivalents vingt pieds (TEU), soit une augmentation de 7,5%. Cela représente 113,29 millions de tonnes (+4,6%). Le vrac liquide est lui en hausse de 6,1% à 66,67 millions de tonnes dont 47,9 de produits dérivés du pétrole.

Le vrac sec a augmenté de 2,2% à 13,8 millions de tonnes, suivi du fret conventionnel, qui représente 10,01 millions de tonnes.

L'année 2015 a été profitable pour l'emploi également: le nombre de tâches réalisées par des travailleurs du port a augmenté de 3,2%. Les jours de chômage sont en baisse de 22,7%.

Les bateaux qui entrent dans le port étaient plus gros en 2015. Quelque 318 navires avaient une capacité supérieure à 13.000 TEU, contre 207 en 2014.

Les tendances sont plutôt positives pour 2016, selon Eddy Bruyninckx, CEO du port d'Anvers, même si le marché des conteneurs reste volatile.