Le chiffre d'affaires a enregistré une hausse de 2,6%, à 58,4 millions d'euros, tandis que l'ebitda a crû de 0,1% à 12 millions d'euros. La marge bénéficiaire est de 21%.

"Miser sur un journalisme fiable est rentable, même et surtout en ces temps de 'fake news' et de manipulation de l'information", commente Mediafin. La vente à l'unité et des abonnements a augmenté l'année dernière et est passée à 56.180 exemplaires. Selon l'éditeur, la combinaison journal numérique en semaine et papier le week-end est particulièrement populaire.

En conséquence, les revenus du marché des lecteurs ont augmenté par rapport à 2016 de 3,2% pour atteindre 26,4 millions d'euros. Le chiffre d'affaires de la publicité a lui aussi progressé par rapport à l'année dernière, de 2,0% pour atteindre les 30,9 millions d'euros.

Cette année, Mediafin investira à nouveau 2,8 millions d'euros dans l'innovation des produits, tant au niveau de l'impression qu'au niveau du digital. 2018 marquera également le 50e anniversaire du Tijd.

Après avoir repris Bepublic et Bereal, Mediafin emploie désormais 250 personnes.