Frans Colruyt ouvre l'entretien par une litote : " Le marché est actif ". De fait : Ahold, à travers sa filiale Delhaize, concurrente directe du groupe Colruyt, est en train de bombarder le secteur de promotions folles, face auxquelles le groupe est constamment obligé de réagir étant donné qu'il promet les prix les plus bas. Le consommateur exige des aliments de meilleure qualité et plus sains. Les rayons des magasins Colruyt sont parfois vides en raison de négociations houleuses avec les fabricants internationaux comme Nestlé ou Pepsico. La vente en ligne met les activités physiques sous pression, tandis que le colosse de l'e-commerce, Amazon, lorgne de plus en plus l'Europe et la vente en ligne de denrées alimentaires.
...