Il s'agit bien évidemment d'une commande de première importance pour le site brugeois de Bombardier. "Sans elle, il serait très difficile de garder notre usine ouverte", a affirmé le directeur RH de l'entreprise, Matthieu Steelandt.

Il reste néanmoins quelques problèmes à régler, comme l'appel introduit devant le conseil d'Etat ou les économies imposées à la SNCB et les conséquences qu'elles auront pour cette commande, a répondu la ministre à un parlementaire.

Les nouveaux trains à 2 étages devraient être mis sur les rails entre 2017 et 2025 afin de faire face à l'augmentation du nombre de passagers.

La SNCB, de son côté, a indiqué ne rien avoir à ajouter aux déclarations de Jacqueline Galant.

Il s'agit bien évidemment d'une commande de première importance pour le site brugeois de Bombardier. "Sans elle, il serait très difficile de garder notre usine ouverte", a affirmé le directeur RH de l'entreprise, Matthieu Steelandt.Il reste néanmoins quelques problèmes à régler, comme l'appel introduit devant le conseil d'Etat ou les économies imposées à la SNCB et les conséquences qu'elles auront pour cette commande, a répondu la ministre à un parlementaire.Les nouveaux trains à 2 étages devraient être mis sur les rails entre 2017 et 2025 afin de faire face à l'augmentation du nombre de passagers.La SNCB, de son côté, a indiqué ne rien avoir à ajouter aux déclarations de Jacqueline Galant.