Les actions de la compagnie ont plongé de 12% à l'ouverture, à 2,60 ringgits, avant de se reprendre légèrement pour s'établir à 2,72 ringgits vers 02H15 GMT (03H15 HB), en baisse de 7,48%.

La disparition encore inexpliquée de l'A320-200, qui reliait la ville indonésienne de Surabaya à Singapour, est le premier incident grave enregistré par AirAsia en 13 ans d'activité.

L'avion est opéré par AirAsia Indonesia, sa filiale à 49%. L'avion est probablement "au fond de la mer", ont estimé lundi les autorités indonésiennes alors que les recherches pour le retrouver ont repris.

Les actions de la compagnie ont plongé de 12% à l'ouverture, à 2,60 ringgits, avant de se reprendre légèrement pour s'établir à 2,72 ringgits vers 02H15 GMT (03H15 HB), en baisse de 7,48%. La disparition encore inexpliquée de l'A320-200, qui reliait la ville indonésienne de Surabaya à Singapour, est le premier incident grave enregistré par AirAsia en 13 ans d'activité. L'avion est opéré par AirAsia Indonesia, sa filiale à 49%. L'avion est probablement "au fond de la mer", ont estimé lundi les autorités indonésiennes alors que les recherches pour le retrouver ont repris.