Ces PVD "feront l'objet d'un dialogue avec les représentants du personnel et syndicaux à partir du 4 octobre", a expliqué le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, à la presse. Lorsqu'elle avait initié son vaste plan d'économies en janvier 2012, la compagnie avait chiffré à 5.122 personnes le sureffectif qui a été absorbé par des plans de départs volontaires et des départs naturels. Elle avait en outre décidé le gel des salaires en 2012 et 2013.

Mercredi, elle a indiqué qu'elle allait recourir davantage à la sous-traitance sur ses escales françaises où les coûts d'exploitation plombent ses comptes. Elle va en outre renforcer sa filiale à bas coûts Transavia tout en maintenant ses bases de province Marseille, Nice et Toulouse dont les programmes seront ajustés en fonction de la saisonnalité.

Ces PVD "feront l'objet d'un dialogue avec les représentants du personnel et syndicaux à partir du 4 octobre", a expliqué le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, à la presse. Lorsqu'elle avait initié son vaste plan d'économies en janvier 2012, la compagnie avait chiffré à 5.122 personnes le sureffectif qui a été absorbé par des plans de départs volontaires et des départs naturels. Elle avait en outre décidé le gel des salaires en 2012 et 2013. Mercredi, elle a indiqué qu'elle allait recourir davantage à la sous-traitance sur ses escales françaises où les coûts d'exploitation plombent ses comptes. Elle va en outre renforcer sa filiale à bas coûts Transavia tout en maintenant ses bases de province Marseille, Nice et Toulouse dont les programmes seront ajustés en fonction de la saisonnalité.