Lors des quatre précédentes journées de grève, le groupe aérien avait annoncé maintenir 75 voire 76% des vols au global.

Dans le détail, Air France anticipe le maintien samedi de 75% des vols long-courriers au départ de Paris, 65% des moyen-courriers depuis et vers Roissy et 70% des court-courriers à Orly et en région.

Le mouvement est "comme d'habitude fort suivi", sachant que ces chiffres "incluent les vols affrétés" auprès d'autres compagnies, a réagi Grégoire Aplincourt du Spaf, deuxième syndicat de pilotes à Air France.

Il s'agit de la cinquième journée de grève pour les salaires, initiée par onze syndicats de tous métiers.

La direction estime le taux de grévistes à 34% pour les pilotes, 26,2% pour les hôtesses et stewards et 18,7% pour les personnels au sol.

Après samedi, six autres journées de grève sont d'ores et déjà programmées.

L'intersyndicale réclame une hausse de 6% des salaires. Elle estime que la direction doit récompenser les efforts fournis par le passé, d'autant que les résultats de l'entreprise s'améliorent. Celle-ci réplique que la dynamique de croissance reste fragile et, surtout, inférieure à celle de ses concurrentes.