Chacune des sociétés s'est notamment renforcée aux Etats-Unis ces derniers temps. Delhaize et Ahold sont actifs sur la côte est américaine mais seules quelques activités des deux groupes se chevaucheraient en cas de fusion dans l'un ou l'autre Etat. Ahold pourrait en outre aider Delhaize à prendre la première place du secteur en Belgique. Les Belges pourraient notamment apprendre des Néerlandais en matière de ventes en ligne.

Delhaize et Ahold n'en sont pas à leur première man1/2uvre de rapprochement. Des négociations très avancées avaient déjà été menées en 2006 mais à l'époque, le puissant Ahold n'y aurait pas trouver son compte.