Les syndicats d'Agfa-Gevaert, inquiets des récentes déclarations du nouvel administrateur délégué de l'entreprise dans la presse, avaient réclamé l'organisation d'un conseil d'entreprise extraordinaire. Christian Reinaudo, nouveau CEO du groupe, avait en effet fait état, dans les colonnes de la Gazet van Antwerpen, d'une possible vente du département "film".

Mardi, les syndicats ont obtenu des éclaircissements à l'occasion du CEE. "Christian Reinaudo n'était pas présent au conseil d'entreprise extraordinaire de mardi mais une réunion est prévue dans les prochains jours avec les responsables syndicaux, a indiqué Koen Zeuwts (LBC-NVK). Nous étions demandeurs depuis un bon moment car c'est la première rencontre depuis qu'il est administrateur délégué."

D'autres points ont été éclaircis. Il ne serait absolument pas question d'une cession de l'unité "film" mais il faudra examiner, dans un ou deux ans, si les produits actuellement en développement peuvent être lancés sur le marché, par l'entreprise seule ou avec des partenaires.

Les syndicats se sont déclarés satisfaits de ces éclaircissements.

Trends.be, avec Belga

Les syndicats d'Agfa-Gevaert, inquiets des récentes déclarations du nouvel administrateur délégué de l'entreprise dans la presse, avaient réclamé l'organisation d'un conseil d'entreprise extraordinaire. Christian Reinaudo, nouveau CEO du groupe, avait en effet fait état, dans les colonnes de la Gazet van Antwerpen, d'une possible vente du département "film".Mardi, les syndicats ont obtenu des éclaircissements à l'occasion du CEE. "Christian Reinaudo n'était pas présent au conseil d'entreprise extraordinaire de mardi mais une réunion est prévue dans les prochains jours avec les responsables syndicaux, a indiqué Koen Zeuwts (LBC-NVK). Nous étions demandeurs depuis un bon moment car c'est la première rencontre depuis qu'il est administrateur délégué."D'autres points ont été éclaircis. Il ne serait absolument pas question d'une cession de l'unité "film" mais il faudra examiner, dans un ou deux ans, si les produits actuellement en développement peuvent être lancés sur le marché, par l'entreprise seule ou avec des partenaires.Les syndicats se sont déclarés satisfaits de ces éclaircissements.Trends.be, avec Belga