Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) a diminué de 7% pour atteindre 185 millions d'euros, indique jeudi le groupe zurichois d'origine vaudoise.

Patrick De Maeseneire, directeur général cité dans le communiqué, note que la croissance des revenus diffère selon les régions. Elle s'est notamment accélérée de 2% en Amérique du Nord. En Allemagne et en Italie en revanche, la demande a ralenti et un recul a même été enregistré au Japon. L'optimisation des coûts reste l'une des priorités du groupe, ajoute-t-il.

Trends.be, avec Belga

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) a diminué de 7% pour atteindre 185 millions d'euros, indique jeudi le groupe zurichois d'origine vaudoise. Patrick De Maeseneire, directeur général cité dans le communiqué, note que la croissance des revenus diffère selon les régions. Elle s'est notamment accélérée de 2% en Amérique du Nord. En Allemagne et en Italie en revanche, la demande a ralenti et un recul a même été enregistré au Japon. L'optimisation des coûts reste l'une des priorités du groupe, ajoute-t-il. Trends.be, avec Belga