Cela signifie que les contrôleurs aériens pourront partir en disponibilité cinq ans avant la date à laquelle ils peuvent prendre leur retraite anticipée, mais jamais avant l'âge de 58 ans, explique Belgocontrol. La direction s'engage en outre à procéder au recrutement d'une trentaine d'aspirants contrôleurs aériens pour le printemps 2017. L'accord sera soumis au conseil d'administration de Belgocontrol et au gouvernement.

Cela signifie que les contrôleurs aériens pourront partir en disponibilité cinq ans avant la date à laquelle ils peuvent prendre leur retraite anticipée, mais jamais avant l'âge de 58 ans, explique Belgocontrol. La direction s'engage en outre à procéder au recrutement d'une trentaine d'aspirants contrôleurs aériens pour le printemps 2017. L'accord sera soumis au conseil d'administration de Belgocontrol et au gouvernement.