Cet accord, signé la veille de la reprise du championnat, et dont les modalités financières n'ont pas été révélées, permettra aux habitants de Bruxelles-Ville, Anderlecht, Molenbeek, Saint-Josse, et Watermael-Boitsfort de regarder les rencontres du championnat de division un belge sur le réseau Numéricable, via un abonnement à la chaîne à péage BeTV.

Les clients de Numericable qui ne sont pas abonnés à BeTV et qui désirent obtenir la chaîne Voo Foot peuvent s'abonner à partir de jeudi (prix de l'abonnement à la chaîne à péage + 10 euros par mois pour Voo Foot).

L'entreprise de télécommunications flamande Telenet, qui a acquis pour la somme de 165.756.960 euros les droits de diffusion des rencontres du championnat de Belgique de football de D1 pour les trois prochaines années, s'est associée avec l'opérateur wallon VOO afin de permettre la diffusion des matchs de la Pro League pour les francophones.

La répartition géographique de la couverture des différents câblo-opérateurs ne permettait pas, jusqu'ici, à quelques 130.000 Bruxellois de pouvoir regarder les trois matchs phares de chaque journée du championnat de Belgique 2011/2012.

Avec Belga

Cet accord, signé la veille de la reprise du championnat, et dont les modalités financières n'ont pas été révélées, permettra aux habitants de Bruxelles-Ville, Anderlecht, Molenbeek, Saint-Josse, et Watermael-Boitsfort de regarder les rencontres du championnat de division un belge sur le réseau Numéricable, via un abonnement à la chaîne à péage BeTV. Les clients de Numericable qui ne sont pas abonnés à BeTV et qui désirent obtenir la chaîne Voo Foot peuvent s'abonner à partir de jeudi (prix de l'abonnement à la chaîne à péage + 10 euros par mois pour Voo Foot). L'entreprise de télécommunications flamande Telenet, qui a acquis pour la somme de 165.756.960 euros les droits de diffusion des rencontres du championnat de Belgique de football de D1 pour les trois prochaines années, s'est associée avec l'opérateur wallon VOO afin de permettre la diffusion des matchs de la Pro League pour les francophones. La répartition géographique de la couverture des différents câblo-opérateurs ne permettait pas, jusqu'ici, à quelques 130.000 Bruxellois de pouvoir regarder les trois matchs phares de chaque journée du championnat de Belgique 2011/2012. Avec Belga