Les autorités britanniques leur ont désormais accordé jusqu'au mercredi 11 novembre à 18h00 pour que AB InBev, basé en Belgique, dépose une offre formelle sur SABMiller, basé à Londres, ou y renonce.

Ce délai doit leur permettre de "finaliser leurs discussions et de satisfaire aux prérequis d'une transaction formelle", indiquent les deux groupes dans un communiqué commun.

"SABMiller et AB InBev ont réalisé de bons progrès pour s'accorder sur les termes d'une possible offre", assurent-ils. La limite était initialement fixée au 28 octobre, mais avait déjà été repoussée au 4 novembre.

C'est le 13 octobre que SABMiller et AB InBev s'étaient entendus sur le principe d'un rachat du premier par le second, pour un montant de 44 livres par action. Cette transaction valoriserait le groupe basé à Londres à près de 80 milliards de livres (122,5 milliards de francs) et représenterait la troisième plus importante acquisition de l'histoire, tous secteurs confondus, d'après le cabinet Dealogic.

Si elle va au bout, cette opération marierait les marques de bière américaine Budweiser et belge Stella Artois de AB InBev avec les italienne Peroni, tchèque Pilsner Urquell et néerlandaise Grolsch de SABMiller.

Les autorités britanniques leur ont désormais accordé jusqu'au mercredi 11 novembre à 18h00 pour que AB InBev, basé en Belgique, dépose une offre formelle sur SABMiller, basé à Londres, ou y renonce.Ce délai doit leur permettre de "finaliser leurs discussions et de satisfaire aux prérequis d'une transaction formelle", indiquent les deux groupes dans un communiqué commun."SABMiller et AB InBev ont réalisé de bons progrès pour s'accorder sur les termes d'une possible offre", assurent-ils. La limite était initialement fixée au 28 octobre, mais avait déjà été repoussée au 4 novembre.C'est le 13 octobre que SABMiller et AB InBev s'étaient entendus sur le principe d'un rachat du premier par le second, pour un montant de 44 livres par action. Cette transaction valoriserait le groupe basé à Londres à près de 80 milliards de livres (122,5 milliards de francs) et représenterait la troisième plus importante acquisition de l'histoire, tous secteurs confondus, d'après le cabinet Dealogic.Si elle va au bout, cette opération marierait les marques de bière américaine Budweiser et belge Stella Artois de AB InBev avec les italienne Peroni, tchèque Pilsner Urquell et néerlandaise Grolsch de SABMiller.