"Le tribunal de la concurrence a approuvé la fusion entre les géants de la bière Anheuser-Busch InBev (AB InBev) et SABMiller sous des conditions destinées à prendre en compte à la fois l'intérêt général et les règles de la concurrence", indique ainsi un communiqué de la justice sud-africaine. "Nous sommes satisfaits de cette décision", a réagi Carlos Brito, l'administrateur délégué d'AB Inbev, cité dans un communiqué du groupe.

"L'Afrique du Sud jouera un rôle majeur dans la nouvelle entité. Nous reconnaissons la contribution importante des brasseries sud-africaines dans l'économie du pays", a-t-il ajouté en rappelant les engagements pris par AB Inbev en matière d'emplois, de localisation de la production ou encore de soutien aux petits fournisseurs.

AB Inbev a désormais obtenu le feu vert de 16 juridictions, avec ou sans conditions (Australie, Inde, Corée du Sud, Botswana, Kenya, Namibie, Afrique du Sud, Swaziland, Zambie, Commission européenne, Albanie, Turquie, Ukraine, Chili, Colombie et Mexique). Selon le groupe brassicole, les négociations sont "en bonne voie" pour être bouclées au 2e semestre 2016.

"Le tribunal de la concurrence a approuvé la fusion entre les géants de la bière Anheuser-Busch InBev (AB InBev) et SABMiller sous des conditions destinées à prendre en compte à la fois l'intérêt général et les règles de la concurrence", indique ainsi un communiqué de la justice sud-africaine. "Nous sommes satisfaits de cette décision", a réagi Carlos Brito, l'administrateur délégué d'AB Inbev, cité dans un communiqué du groupe. "L'Afrique du Sud jouera un rôle majeur dans la nouvelle entité. Nous reconnaissons la contribution importante des brasseries sud-africaines dans l'économie du pays", a-t-il ajouté en rappelant les engagements pris par AB Inbev en matière d'emplois, de localisation de la production ou encore de soutien aux petits fournisseurs. AB Inbev a désormais obtenu le feu vert de 16 juridictions, avec ou sans conditions (Australie, Inde, Corée du Sud, Botswana, Kenya, Namibie, Afrique du Sud, Swaziland, Zambie, Commission européenne, Albanie, Turquie, Ukraine, Chili, Colombie et Mexique). Selon le groupe brassicole, les négociations sont "en bonne voie" pour être bouclées au 2e semestre 2016.