Selon les syndicats, la direction souhaiterait aborder au cours de cette réunion, qui se tiendra en présence d'un membre de la direction de la zone Europe occidentale, les difficultés que rencontre la brasserie.

Cette réunion sera le premier contact au niveau national entre direction et syndicats depuis que la direction a retiré il y a plus ou moins trois semaines son plan de restructuration prévoyant la suppression de 263 emplois en Belgique.

Les syndicats avaient précédemment organisé un blocage des brasseries de Louvain, Jupille et Hoegaarden, qui a duré deux semaines.

Au cours d'un conseil d'entreprise européen, qui s'est tenu mardi dernier à Barcelone, tous les syndicats présents ont rejeté le plan de restructuration pour l'Europe occidentale prévoyant la suppression de 800 emplois.

Trends.be, avec Belga

Selon les syndicats, la direction souhaiterait aborder au cours de cette réunion, qui se tiendra en présence d'un membre de la direction de la zone Europe occidentale, les difficultés que rencontre la brasserie. Cette réunion sera le premier contact au niveau national entre direction et syndicats depuis que la direction a retiré il y a plus ou moins trois semaines son plan de restructuration prévoyant la suppression de 263 emplois en Belgique. Les syndicats avaient précédemment organisé un blocage des brasseries de Louvain, Jupille et Hoegaarden, qui a duré deux semaines. Au cours d'un conseil d'entreprise européen, qui s'est tenu mardi dernier à Barcelone, tous les syndicats présents ont rejeté le plan de restructuration pour l'Europe occidentale prévoyant la suppression de 800 emplois.Trends.be, avec Belga