Les volumes totaux du géant brassicole s'élèvent à 194,86 millions d'hectolitres au cours du premier semestre, en légère hausse de 0,8%.

En Belgique, le groupe a vu les volumes de ses propres bières diminuer de 11,4% au deuxième trimestre et de 7% sur les six premiers mois de l'année, "suite à une faible performance du secteur due à des conditions météorologiques extrêmement mauvaises comparé au printemps exceptionnellement chaud l'année précédente, ainsi qu'à une perte de part de marché limitée, causée par l'activité concurrentielle dans le secteur de la grande distribution", explique-t-il dans un communiqué. "Toutefois, les tendances de part de marché ont montré des signes d'amélioration au mois de juin", poursuit AB InBev.

Le groupe indique par ailleurs avoir enregistré sur les six premiers mois de l'année aux Etats-Unis "la meilleure performance du secteur depuis 2008", en raison notamment de conditions météorologiques favorables et d'une amélioration de la situation économique, en particulier au premier trimestre.

>>> Lire aussi AB inBev rattrapé par la crise

Trends.be avec Belga

Les volumes totaux du géant brassicole s'élèvent à 194,86 millions d'hectolitres au cours du premier semestre, en légère hausse de 0,8%. En Belgique, le groupe a vu les volumes de ses propres bières diminuer de 11,4% au deuxième trimestre et de 7% sur les six premiers mois de l'année, "suite à une faible performance du secteur due à des conditions météorologiques extrêmement mauvaises comparé au printemps exceptionnellement chaud l'année précédente, ainsi qu'à une perte de part de marché limitée, causée par l'activité concurrentielle dans le secteur de la grande distribution", explique-t-il dans un communiqué. "Toutefois, les tendances de part de marché ont montré des signes d'amélioration au mois de juin", poursuit AB InBev. Le groupe indique par ailleurs avoir enregistré sur les six premiers mois de l'année aux Etats-Unis "la meilleure performance du secteur depuis 2008", en raison notamment de conditions météorologiques favorables et d'une amélioration de la situation économique, en particulier au premier trimestre. >>> Lire aussi AB inBev rattrapé par la crise Trends.be avec Belga