"La pandémie a brutalement interrompu les efforts entrepris depuis plusieurs années en vue d'améliorer la situation économique de Stag Belgium. Au travers de la crise, la direction a pris plusieurs initiatives visant à compenser l'impact de la pandémie, notamment en réduisant les rémunérations du management, en créant de nouveaux concepts de réunions professionnelles ainsi que divers services ponctuels. Malgré l'ensemble des efforts déployés au cours de ces dernières années, les résultats opérationnels de l'entreprise à la fin de l'année 2021 devraient mener à une perte reportée exprimée en dizaines de millions d'euros", explique la société.

Le projet de réorganisation présenté aux syndicats prévoit de remodeler les activités de nettoyage et entretien, et de plonge "afin de répondre aux exigences actuelles en matière de gestion et de flexibilité". Il comprend également le repositionnement de l'offre de restauration. Plusieurs fonctions dites administratives et de support - 7 au total - devraient également être concernées par la procédure de licenciement collectif.

La direction a entamé mercredi le processus de consultation des partenaires sociaux "afin de trouver des solutions équilibrées sur le plan social".

Situé sur la prestigieuse avenue Louise, l'hôtel, anciennement appelé Conrad, compte 267 chambres et suites.

"La pandémie a brutalement interrompu les efforts entrepris depuis plusieurs années en vue d'améliorer la situation économique de Stag Belgium. Au travers de la crise, la direction a pris plusieurs initiatives visant à compenser l'impact de la pandémie, notamment en réduisant les rémunérations du management, en créant de nouveaux concepts de réunions professionnelles ainsi que divers services ponctuels. Malgré l'ensemble des efforts déployés au cours de ces dernières années, les résultats opérationnels de l'entreprise à la fin de l'année 2021 devraient mener à une perte reportée exprimée en dizaines de millions d'euros", explique la société. Le projet de réorganisation présenté aux syndicats prévoit de remodeler les activités de nettoyage et entretien, et de plonge "afin de répondre aux exigences actuelles en matière de gestion et de flexibilité". Il comprend également le repositionnement de l'offre de restauration. Plusieurs fonctions dites administratives et de support - 7 au total - devraient également être concernées par la procédure de licenciement collectif. La direction a entamé mercredi le processus de consultation des partenaires sociaux "afin de trouver des solutions équilibrées sur le plan social". Situé sur la prestigieuse avenue Louise, l'hôtel, anciennement appelé Conrad, compte 267 chambres et suites.